top of page

Quelques informations pratiques sur mon voyage

Dernière mise à jour : 23 juil. 2023


Dépense moyenne quotidienne pour 77 jours de voyage sans se priver : 32,50 €.

Cela comprend :

  • la nourriture et les hébergements,

  • les achats en route (pharmacie, équipements),

  • les bus de Fisterra à Santiago, de Santiago à Porto, l’avion de Porto à Rennes, le train de Rennes à Lorient,

  • les petits cadeaux que j’ai rapportés.

Il faut ajouter les dépenses en équipement avant de partir :

  • mes chaussures, des Merell, 90 €, avec lesquelles j’ai fait tout mon chemin et déjà plus de 1500 km depuis mon retour

  • une jupe short 16 €

  • 2 tee-shirts manches courtes mérinos 40 €

  • des sandales de marche Merell 65 €

  • 2 mousquetons, 5,50 €

  • 2 paires de chaussettes mérinos 23 €

  • trousse de secours 14 €

  • savon liquide naturel, douche et lavage, 7 €

  • doudoune compacte et chaude 55 €

  • poncho de pluie 20 €

  • serviette microfibre 6 €

  • chemise saharienne anti UV 25 €

  • sac linge 5 €

  • pantalon convertible short 45 €

  • veste polaire à capuche 30 €

  • sac à dos Osprey 46 litres 180 €

  • une poche à eau Widepac 1,5 L 28,5 €

  • crème Nok 3,5 €

Soit un total de 658 €.



J’ai ajouté à ces achats, une paire de chaussette, 3 culottes, 3 soutiens-gorge, un couteau et un chapeau prêtés par mes fils, un fanion breton, un tee-shirt à manches longues en coton, un legging de sport long, un tour de cou, un shorty, un maillot de bain 2 pièces, des lunettes de soleil, de la crème solaire, une petite trousse de toilette, un sac de couchage léger. Et bien sûr j’avais acheté ma credential avant de partir auprès de la permanence locale de l’Association Bretonne des Amis de Saint-Jacques de Compostelle.

Je suis partie sans guide et j’ai utilisé uniquement les informations présentes sur les sites des associations de chaque région, département traversés pour trouver aussi bien les hébergements que les itinéraires.

J’ai utilisé plusieurs applications aussi bien pour suivre des traces gpx que modifier mon itinéraire, reconnaître des plantes, signaler des dépôts sauvages d’ordures et pour toutes informations utiles en Espagne : Open Runner, Maps-Me, Komot, Buen Camino, PlantNet, Clean2gether.


Les sites des associations sur mon itinéraire

  • www.compostelle-bretagne.fr

  • www.vendeecompostelle.org

  • amisdestjacquesencharente.com

  • www.compostelle17.fr

  • www.saint-jacques-aquitaine.com

  • www.compostelle-landes.org

J’ai suivi un peu le groupe Pèlerins de Compostelle sur Facebook. En faisant une recherche par mot clé, vous pouvez y trouver des informations sur les chemins, les hébergements, le sac, les chaussures, le matériel pour être en autonomie, etc.


J’avais lu trois récits sur Compostelle : Garce d’étoile, celui romancé d’Hervé Bellec, un Breton parti dans les années 80 sur le chemin sans aucune préparation ; La vie commence à 60 ans, de Bernard Ollivier dans lequel il relate comment il a trouvé une suite à donner à sa vie après le décès de son épouse et sa retraite ; et le journal très riche en ressentis de Morgane le Moelle, Compostelle, un chemin intérieur.


J’ai lu quelques ouvrages d’Axel Kahn et de Sylvain Tesson, dans la suite naturelle de quelqu’un qui a appris à marcher en famille et en a fait une activité quotidienne indispensable et source d’équilibre depuis de nombreuses années.


Mais il existe bien sûr de nombreux autres livres, historiques, romancés, en format carnet ce voyage. Laissez-vous guider par votre intuition. Le chemin commence dès qu'on a décidé de partir.


Buen camino ! Ultreïa !



78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page